Le chant des confinés, II : confinés, masqués oui, bâillonnés, NON !

On ne compte plus le nombre de week-ends confinés alors autant en rire.

Voici une parodie de la chanson de Jacques Brel qui a fait le tour des réseaux sociaux par le groupe Les Goguettes qui se définissent comme un trio (mais à 4).

Les Goguettes égratignent tout dans leur sillage, de Macron à Philippe sans oublier les gestes barrière et les règles du confinement. Le clou de la chanson:

« Pour pas se contaminer, il faut se confiner. Mais pour se déconfiner, faut être immunisés, pour être immunisés faut se faire contaminer, pour se faire contaminer il faut se déconfiner. CQFD. »

Mais le mieux c’est vraiment d’écouter la chanson en entier !

Enfin, je voudrais aussi vous signaler ce fait divers toulousain : une jeune femme a été mise en garde à vue pour avoir tendu une banderole sur la façade de sa maison où on lisait: « MACRONAVIRUS, A QUAND LA FIN ? » …c’était son chant des confinés à elle. En cela elle se faisait que reprendre la une de Charlie Hebdo. Pour lire l’article de la presse locale c’est ici: https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/toulouse-jeune-femme-placee-garde-vue-banderole-sa-maison-1820434.html?fbclid=IwAR3IKkBWbm_sltlF84uaU6f97lBS4io1jHXGgDlDJG0XRUt_xJChaOGjfBI

Alors, en luttant contre le virus, n’oublions pas de continuer à défendre nos libertés fondamentales: ne pas bouger, ce n’est pas « la boucler ». Confinés oui, bâillonnés, non.

Allez bonne fin de semaine, la dernière d’avril. Le week-end prochain on sera en mai, ça sera peut-être mieux !

Publié par

lapoudredestampette

La gravure représente la dernière étape en date de mon parcours artistique, après un long détour par la peinture à l’huile, l’acrylique et le collage. Depuis une dizaine d'années, je travaille l’estampe et ses nombreuses techniques d’impression à L’Atelier de la Main Gauche à Toulouse. Ce lieu encourage la pratique d’une gravure propre où l’emploi de produits toxiques est réduit au maximum. Je m’intéresse aussi à d'autres techniques d'impression comme le cyanotype, procédé photographique ancien.

Une réflexion sur “Le chant des confinés, II : confinés, masqués oui, bâillonnés, NON !”

  1. Déjà la chanson originale de Brel était très bien, cette adaptation est sympa …
    Mais je crois que la question de l’immunité est très controversée, pas sûr que ce soit possible de s’immuniser en réalité.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s