QCH19, J12: Sibéria Spa & Archibald, ou comment clôturer ce séjour au Québec en beauté…

Notre séjour d’hiver au Québec touche presque à sa fin, et nous avons opté pour une séance sensations au Sibéria Spa, suivie d’un souper à l’Archibald, une micro-brasserie.

Je vous recommande chaudement l’expérience de ce spa nordique par une fin de journée et un début de nuit glaciales. Chaudement, c’est façon de parler car il devait faire environ moins 12 quand nous sommes arrivés là-bas vers 18h.

Vêtus d’un maillot, chaussés de sandales de piscine et munis d’une serviette et d’une petite bouteille d’eau – seuls équipements autorisés après s’être délestés au vestiaire de nos bottes, tuques, foulards, gants, et autres vêtements thermiques – nous voilà dans ce grand spa extérieur à la recherche du premier bassin d’eau chaude ou du plus proche abri possible!

Précision importante: presque tout le spa est  » lieu de silence », alors autant vous dire qu’aussi intenses que soient vos sensations, n’imaginez pas une seconde que vous allez pouvoir vous exclamer d’aucune façon…du genre: »P…qui fait froid c’est pas possible!!!**•¥$ »

Une seule solution: marcher sans desserrer les dents, de la façon la plus digne possible en claquettes en plastique sur les sentiers de dalles gelés mais salés qui sillonnent le jardin labyrinthe du spa.

Des mini- bassins de pierre et d’ardoise jalonnent votre parcours et quand vous rentrez dans le tout premier, c’ est un bonheur et un soulagement absolus! Vous soupirez d’aise en fumant de tout votre corps alors que vous vous immergez enfin dans une eau très chaude sous le regard tantôt amusé, tantôt indifférent de ceux qui vous y ont précédés. À noter: nous ne sommes jamais plus de 8 à barboter en silence, rien à voir avec les grands bassins des thermes que nous connaissons en France.

Quand au bout d’un long moment vous en trouvez le courage, vous vous agrippez à la rampe ( pas longtemps sinon votre main colle comme quand vous saisissez votre pot d’Haagen D***préféré dans le congélo…), vous enfilez vos tongs en plastique réfrigérées par l’air ambiant et vous nouez frénétiquement votre serviette en pagne autour de la taille. Et là, vous partez -mouillés mais toujours nimbés de la vapeur du bain- à la recherche de votre prochaine bulle de chaleur…

Les plus audacieux font des haltes dans les bassins d’eau froide…euh… pas nous!

Nous explorons tour à tour les haltes sauna, les yourtes sibériennes et les igloos.

Parmi nos préférés: la petite sieste dans l’igloo. Au centre, un poêle à bois qui diffuse une chaleur réconfortante, et suspendus tout autour en un large cercle: des hamacs. Une toute petite musique du monde et le balancement du hamac vous conduisent vers un moment de détente intense, la cellule familiale au complet comme dans un cocon douillet.

En sortant de l’igloo, j’ai fait un passage par le salon – bibliothèque à l’intérieur du bâtiment, histoire d’échanger ma serviette cartonnée par le gel contre une serviette sèche pour repartir de plus belle dehors continuer l’exploration.

En faisant des haltes régulières dans des bains de vapeur ou bouillonnants, je me suis aventurée jusque dans le fond du parc…où coule une rivière.

Il faut y aller à petits pas car tout le long du chemin, ça glisse un peu, mes sandales crissent sur le sol gelé saupoudré de sel. En bas, le spectacle est irréel: la rivière est tantôt liquide, tantôt solide, l’eau circule autour de gros blocs de glace. Une trappe et des marches sont emménagées dans le caillebotis pour pouvoir goûter l’eau du bout des orteils ( comme moi) ou pour s’ immerger en entier ( sans moi).

En remontant, haltes dans la yourte, le sauna à infrarouge et dernier bain dans la lumière bleue d’un tout petit bassin bien chaud.

Croyez-moi si vous voulez, mais après 2h de chaud et froid vous êtes en pleine forme, détendu et vous arrivez même à déambuler dignement et sans greloter dans les allées, bien que la température ait encore chuté par cette belle nuit étoilée de mars…

Dejà plus de 20h, il est temps de se changer car notre souper à l’Archibald nous attend… et j’ai une faim de loup des neiges au sortir de l’hiver!

Dans la micro- brasserie située à 1km du spa, changement radical d’ambiance: la musique et les voix sont fortes, la bière bien fraîche et les plats goûteux et ravigotants. Pour moi, ce sera une tartine de saumon fumé en entrée, suivie d’un pâté chinois, un autre plat typique du Québec comme son nom l’indique!

Spa+ souper:une formule forfait proposée par le Sibéria Spa que je vous recommande vraiment. Une façon très agréable et contrastée de garder encore un bon souvenir de notre séjour.

Les liens pour ceux que ça tente:

Accueil

https://g.co/kgs/eaeU5Z

Publié par

lapoudredestampette

La gravure représente la dernière étape en date de mon parcours artistique, après un long détour par la peinture à l’huile, l’acrylique et le collage. Depuis une dizaine d'années, je travaille l’estampe et ses nombreuses techniques d’impression à L’Atelier de la Main Gauche à Toulouse. Ce lieu encourage la pratique d’une gravure propre où l’emploi de produits toxiques est réduit au maximum. Je m’intéresse aussi à d'autres techniques d'impression comme le cyanotype, procédé photographique ancien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s