Lecture de fin d’année

Je vous écris depuis mon repaire montagnard où nous avons passé Noël en famille. Après deux jours très agréables entre tables, fourneaux et jeux de société, les invités sont repartis et la neige est arrivée. L’heure est venue de profiter de l’isolement,  du feu qui crépite, avec un bon bouquin.

Evidemment l’envie est grande de commencer ceux que j’ai eus en cadeau pour les Fêtes, et dont je vous parlerai plus tard…quand je les aurai lus.

Mais pour l’heure, je savoure un livre d’ermite qui va si bien avec ces heures de repli loin de la ville . Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson.  Le récit d’un homme qui décide de vivre pendant six mois dans une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal, à cinq jours de marche du premier village.

Plonger dans ce livre c’est laisser le temps s’arrêter, tourner les pages au ralenti pour méditer sur des listes minimales d’objets ou encore   des listes de livres que le narrateur a emportés avec lui.

Il y a très peu de dialogues car il y a très peu de monde et de visites. Le temps s’étire, et si le relevé des températures fait froid dans le dos, les longues heures à regarder le paysage au travers de la fenêtre et à boire des litres de thé me font elles, rêver. Mentalement, je coche les livres que j’ai déjà lus, ceux qui ne me disent rien, ceux qui me font envie. Inconsciemment je mesure le temps qu’il me reste pour les lire. Mais qui sait jamais le temps qui lui reste?

Voici un court extrait de ce journal, à la date du 24 février:  » A Paris, je ne m’étais jamais trop penché sur mes états intérieurs. Je ne trouvais pas la vie faire pourtenir les relevés sismographiques de l’âme. Ici, dans le silence aveugle, j’ai le temps de percevoir les nuances de ma techtonique propre. Une question se pose à l’ermite : peut-on se supporter soi-même?

Le passionnant spectacle de ce qui se passe  par la fenêtre. Comment peut-on encore conserver la télé chez soi ? « 

Publié par

lapoudredestampette

La gravure représente la dernière étape en date de mon parcours artistique, après un long détour par la peinture à l’huile, l’acrylique et le collage. Depuis une dizaine d'années, je travaille l’estampe et ses nombreuses techniques d’impression à L’Atelier de la Main Gauche à Toulouse. Ce lieu encourage la pratique d’une gravure propre où l’emploi de produits toxiques est réduit au maximum. Je m’intéresse aussi à d'autres techniques d'impression comme le cyanotype, procédé photographique ancien.

Une réflexion sur “Lecture de fin d’année”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s