QCH19,Jour 5: l’aiguiseur de patins de la place Youville

Contrairement aux prévisions météo, les températures ont encore chuté et c’est par – 23° que nous avons mis le nez (enfin le cache-nez) dehors en fin de matinée. Direction Place d’Youville pour un brunch/poutine dans l’idée de prendre des calories avant l’ouverture de la patinoire à midi.

Le soleil brillait bien, alors nous avons un peu marché avant d’aller chez Mike’s. Autant vous le dire d »emblée, moi, la poutine, je suis pas fan: les frites qui trempent dans la sauce, bof. Ou alors c’est le nom du plat qui me refroidit? ou la préparation? Bref, je donnerai à ce plat une seconde chance dans un resto plus sélect car notre fils nous a dit ce soir que c’était l’équivalent d’un mauvais fastfood. Bon, on s’est loupés!

Vers 13h, bien rassasiés quand même , nous voilà repartis vers la patinoire. Ouverte depuis une heure et pourtant déserte…bizarre. Nous trouvons l’entrée des »services » qui donne à la fois accès aux toilettes et au vestiaire et location/ aiguisage des patins.

Et là j’engage la conversation avec le vieil aiguiseur du lieu qui nous regarde arriver l’oeil amusé. On lui dit qu’on veut louer des patins. Puis, prudente, je lui demande pourquoi la patinoire est déserte. Et lui de me dire avec un sourire…  » fait trop froid pour les Québécois!!! »

Commence alors un échange où nous nous moquons de nous-mêmes touristes européens prêts à tout pour tester la patinoire. Mais quand le monsieur dans sa grande franchise nous dit: « vous allez avoir très vite très froid et aux pieds et aux mains. » et « moi je veux bien vous les louer les patins mais c’est des dollars gâchés,  » on le remercie pour son honnêteté et on lui dit à demain…