Québec: J-6…que mettre dans la valise pour une destination grand froid?

Dernier dimanche printannier, c’est non sans rire que j’ai étendu tous les draps dehors. Ce n’est pas au Québec que je ferai ça le week-end prochain…

Mais qui dit dernier dimanche, dit dernière journée libre pour penser sereinement aux bagages, faire le tri,car je me rends compte comme à chaque fois que j’ai prévu trop de vêtements et j’ai commencé à m’alléger …

Alors pour ceux qui envisagent un jour de partir pour une destination grand froid, voilà à quoi ressemble ma valise. Tout d’abord, j’ai mis les vêtements les plus encombrants ou ceux réservés aux activités extérieures dans le sac qui part en soute : pantalon grand froid (type pantalon de ski), leggings en laine, grosses chaussettes, bottes de neige, mouffles et autres sous-couches techniques.

Question budget, c’est super d’être la dernière zone à partir en vacances. Ca coincide avec la fin des soldes et comme je n’étais pas pressée, j’ai fait de super affaires hier. Voyez plutôt:

Du coup j’ai fait un extra et me suis offert un col-roulé en cashmere aussi doux que son prix…

Dans ma valise cabine, j’ai rangé les vêtements plus légers et ceux dont je risque d’avoir besoin pour le dernier vol transit entre Montréal et Québec à bord d’un Dash d’Air Canada qui ressemblera à ça …(si, si, la photo est dessous!) et à l’arrivée comme les gants, les lunettes, les papiers et tout le nécessaire pour « survivre » à 1 vol long courrier et deux moyens courrier: une mini-trousse de toilette, ma tablette, un casque , de quoi écrire et lire…

le Dash qui sera notre 3e avion

Et pour l’occasion je vais me plonger dans le roman-fleuve de Douglas Kennedy, saga familiale traduite en français sous le nom de « La Symphonie du Hasard ». Faudra bien ça pour tuer l’ennui et faire face aux premières nuits de décalage horaire…

J’ai l’air de me plaindre comme ça, mais j’adooooore voyager et je sens que je vais encore peu dormir dans la nuit de vendredi à samedi. Façon, 1er vol à 7h… faudra être sur le pont à 4h30.

Publié par

lapoudredestampette

La gravure représente la dernière étape en date de mon parcours artistique, après un long détour par la peinture à l’huile, l’acrylique et le collage. Depuis une dizaine d'années, je travaille l’estampe et ses nombreuses techniques d’impression à L’Atelier de la Main Gauche à Toulouse. Ce lieu encourage la pratique d’une gravure propre où l’emploi de produits toxiques est réduit au maximum. Je m’intéresse aussi à d'autres techniques d'impression comme le cyanotype, procédé photographique ancien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s