Mon « Vidatelier de l’Avent » a 10 ans!

Novembre…premiers frimas, premières brumes, jours qui raccourcissent, voici mon remède à la mélancolie: vous préparer une belle édition anniversaire pour mon Vidatelier de l’Avent qui aura lieu cette année du vendredi 29 novembre au dimanche 8 décembre 2019.

Et oui, « j’ai dix ans » comme le chante Souchon ( et le 29/11, jour du lancement du vide-atelier, mon fils fêtera ses…25 ans! Le temps passe si vite! ). Les années passent mais les principes restent les mêmes:

  • je mets en ligne sur Facebook un album photo avec les gravures et les cyanos que je vous propose et que je vous envoie avant Noël.
  • prix atelier (tout doux)
  • gravures et cyanos signés et non encadrées pour faciliter l’envoi
  • pour chaque oeuvre achetée, vous faites un don aux Restos du Coeur : je reverse 10% à l’association pour sa campagne d’hiver. L’an dernier, grâce à vous, le don total s’est élevé à 80€

Cette année, j’espère faire mieux, avec votre concours! Pas besoin d’être « inscrit » sur FB , l’album pour consulter les gravures sera public. Si vous souhaitez recevoir une invitation via fb ou par mail, n’hésitez pas à m’écrire ici ou à : murielbopress@gmail.com

D’avance merci, je retourne aux préparatifs (J-20 !)

Expos Automne/Hiver 2019

Mes prochaines expos, salons, vide-atelier:

1. Awagami International Mini Print ( AIMPE), Tokushima ( Japon) du 5 octobre au 10 novembre 2019

2. International Print Exchange( IPE), Banks Mill Studios, Derby ( Angleterre) du 11 octobre au 5 novembre 2019.

3. Salon de St Martin ( Gers) du 12 au 20 octobre

4. Fin novembre: SMART / Supermarché de L’Art à Rignac ( Aveyron)

5. Pour l’Avent ( dernier we de novembre et 1er we de décembre): 10eme édition de mon  » Vidatelier de L’Avent ». Dans mon atelier toulousain et sur Fb pour les amis ou collectionneurs éloignés!

Cyanotypes sur tissu

Après avoir constellé de taches tee-shirts et jambes lors de la fabrication de mes petits carnets bleus ( cf ici:https://lapoudredestampette.com/2019/07/24/cyanotypes-entre-orages-et-canicule/) m’est venue l’idée de faire des cyanotypes sur tissu.

En vue de l’expo à Montolieu-village du livre- j’ai commencé une série de sacs en toile pour y glisser revues et livres, ou pourquoi pas, les fruits et légumes du marché, les courses, bref, tout ce qui vous plaira.

Aujourd’hui dernier jour de juillet, de nouveau, le temps s’est montré clément et j’ai pu exposer au zénith mes compositions florales et négatifs sur les sacs en coton.

Ah, la belle lessive ! Du bleu, des bleus, encore et encore…

Awagami Mini Print Exhibition J-2

Le soleil et l’inspiration sont revenus juste à temps pour me permettre de finaliser ma participation à cette exposition-concours au Japon.

Quel plaisir de travailler avec les échantillons de papier envoyés aux participants. Leur résistance à l’eau est exceptionnelle et le trempage révèle des trames, des points, des fibres insoupçonnables quand la feuille est sèche.

Voici le tirage avec lequel j’ai choisi de participer.

Je mets aussi des détails pour que vous puissiez juger un peu du papier, même si en photo ça ne rend pas vraiment bien.

Reste plus qu’à remplir les imprimés et poster le tout avant le 31, le cachet de la poste faisant foi. Tiens, et si je vérifiais les horaires d’ouverture de la poste? Ici, en montagne, ce n’est pas si simple, il faut viser!

Marque-pages pour Montolieu

Bientôt une expo à Montolieu, le « village du livre » J’ai pensé à vous, à nous, lecteurs, en créant des marque-pages tous uniques, tous différents.

Du beau papier Fabriano, des bouts d’herbier sauvage, un peu de chimie, beaucoup de soleil et les voilà prêts à partir dans l’Aude et à voyager entre vos mains, au gré de vos lectures d’été.

Personnellement, j’aime beaucoup la douceur du Rosapina Fabriano que j’ai utilisé- un papier épais, velouté- alors j’hésite à plastifier certains de ces marque-pages: ils seraient ainsi plus pérennes…mais tellement moins sensuels! Qu’en dites-vous?

L’Art Caché…une découverte!

Mes cyanos jouent avec les ombres du figuier…

Ce week-end, j’ai participé à L’Art Caché, exposition nichée dans un petit village des Corbières, non loin de Villerouge Termenes…Lagrasse… à 30 km de la mer.

Comme c’était une première pour moi ,on m’a surnommée le « Bébé d’Albas » et ce vent de jeunesse n’était pas pour me déplaire! Tout m’a plu, en fait: le village minéral et ses ruelles ombragées (ouf!), écrins magnifiques pour exposer et aller à la rencontre des artistes et du public. L’hospitalité des gens du village et des bénévoles de l’Association est aussi à souligner: une caractéristique de l’Aude il faut croire ,car à Magrie j’ai connu la même chose et c’est pourquoi j’y reviendrai cet automne pour la 5ème année consécutive.

Le plus beau dans ces événements reste les rencontres, aussi bien avec les gens du coin qu’avec les artistes. Je me suis sentie accueillie par les uns, portée par les autres, et j’en repars le coeur riche de mille échanges, tantôt légers, tantôt profonds.

Sans oublier le plaisir que j’ai à pouvoir entendre de l’anglais véritable, et à pouvoir le parler à loisir . Je me suis même un peu remise à l’allemand car j’exposais devant la Maison Adler, habitée par le délicieux Docteur Josef. Quel charmeur ce Josef, qui n’a eu de cesse de me prodiguer ombre, rafraîchissement et conversation. Mais il faudrait alors aussi citer l’infatigable Nicole au grand coeur, Oana qui nous a ouvert les portes de sa maison et nous a hébergées deux jours, et bien-sûr Cécile qui oeuvre pour que TOUT se passe bien!

Bref, si je peux , je reviendrai exposer à Albas pour revoir mes nouveaux amis. Rendez-vous pris pour l’année prochaine!

七夕, tanzaku et cyanotype

Mon vieux bol à cyano

Hier, histoire de faire mes gammes pour le projet AIMPE (https://lapoudredestampette.wordpress.com/2019/06/28/ipe-et-aimpe-miniprints-et-max-de-boulot/) j’ai rassemblé des chutes de beau papier (Hahnemuhle 350g) dans l’idée de fabriquer des petites bandes cyanotypées et des cartes de visite.

Tanabata (七夕 « La septième nuit [du septième mois») est la fête japonaise des étoiles. Ce sera le dimanche 7 juillet et ce jour-là, les japonais écrivent leurs souhaits, parfois sous forme de poèmes, sur un tanzaku et les accrochent sur les feuilles.

Ca tombe bien, il y a justement un figuier sur mon prochain lieu d’expo: https://lapoudredestampette.wordpress.com/2019/06/30/lart-cache-a-albas/ et je vais pouvoir honorer la tradition en y accrochant mes tanzaku…

Quel bonheur de retrouver mon vieux bol dans lequel j’ai dosé le mélange et de badigeonner ces bouts de papier. La chaleur était telle que je n’ai pas eu à attendre plus de 2 heures pour les exposer au soleil.

cartes

Aujourd’hui je continue les bandelettes, mes poèmes sans parole, mon ode au bleu et aux étoiles.

L’art caché à Albas

Dans une semaine je serai à L’Art Caché, une exposition collective dans l’Aude. L’événement est organisé par l’association Eurocultures et cette année sera la 10 ème édition. Une première pour moi, et je suis très impatiente d’y être car ce type d’expos me correspond vraiment: une trentaine d’artistes sélectionnés, tout un petit village à l’heure de l’art, dans les rues, les cours, les jardins.

J’ai reçu ce matin les photos de mon lieu d’exposition et depuis, je suis sur un nuage: de vieilles pierres, un mur « végétalisé », un volet vert sous lequel sera installée une table. Je pense que tout cela se mariera à merveille avec le bleu de mes cyanotypes… Ah… exposer au creux des Corbières à l’ombre d’un figuier… Qu’espérer de mieux?

Et bien, que vous veniez en nombre nous rendre visite samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019 à Albas !

Au plaisir de vous montrer mon travail en vous servant une citronnade…

IPE et AIMPE: miniprints et max de boulot!

Voici venues les « grandes vacances » et la possibilité de mener à terme de grands projets. Je commence par la participation à deux expos/ candidatures à des expositions de mini estampes (miniprints). Une initiée par un atelier de gravure en Grande-Bretagne, l’autre par l’entreprise de fabrication de papier washi -Awagami- située au Japon.

A l’inscription, il faut confirmer son « humanité »: ça me plait!

Pour l’IPE, il s’agissait de faire une édition de 10 gravures au format maximum de 10X10 avant le 31 août..et j’ai fini le boulot hier.

L’ironie du truc c’est que pour l’AIMPE la date butoir est fixée au … 31 juillet et que je n’ai pas commencé! Bon, pas de panique, j’ai un peu plus d’un mois (moins les jours d’expo, moins les 4 jours en Ecosse)… donc en vrai 3 semaines pour créer deux gravures sur papier washi format A4.

J’ai déjà des idées bien sûr ? j’aime le défi et puis la perspective d’être peut-être retenue et de participer à ma première expo au Japon me grisent… alors : au boulot!