Mon premier parc national au Québec…

Hier 7 juillet nous avions à faire le choix difficile entre beaucoup de route et peu de temps pour visiter le Parc de la Gaspésie, ou une heure de trajet depuis Baie des Sables pour le Parc du Bic et la journée sur place. Ce fut donc le Bic, et nous ne l’avons pas regretté.

Comme toujours, l’accueil est au top : professionnalisme et gentillesse toujours au rendez-vous. Nous commençons la visite par une petite Baie où observer les phoques mais le rendez vous dépend des marées et nous, nous avons eu du mal à démarrer ce matin donc on a loupé le créneau.

On poursuit la balade vers la Baie du ah-ah où on se marre bien cette fois et la Baie des Amours ( car oui apres 25 ans on veut y croire encore!

Le Parc est petit à l’échelle des autres parcs nationaux ici, il ne fait « que » 26km carrés mais on rejoint tout de même certains points en voiture, notamment la ferme Rioux, point de départ vers une autre Baie.Durant ce petit trajet je dis à ma famille:  » je sais pas vous, mais moi je me sens un peu frustrée de ne pas encore avoir vu d’animaux sauvages. » Et là, pouvoir de la pensée magique, je venais de finir ma phrase quand au détour d’un chemin…

La voilà qui surgit, flanquée de son tout petit qui la suit mais que je n’ai pas réussi à prendre en photo. Grand moment d’émotion…

Le reste de la balade est de toute beauté, quelques km à pied et même la pluie fine vers 15h et les moustiques ne parviennent pas à nous dissuader d’avancer.

Au bout, une belle récompense pour se sécher et se désaltérer un peu: le salon de thé des roses dans un vieux chalet où je goûte à ma 1ere tisane amérindienne.


Nous faisons le chemin du retour requinqués et ravis. Puis halte chez un dépanneur à Rimouski pour acheter bière locale et chocolat à l’érable et on rentre au gîte savourer tout cela devant un coucher de soleil  mémorable. Je vous raconte ca dans mon prochain billet…

Publié par

lapoudredestampette

La gravure représente la dernière étape en date de mon parcours artistique, après un long détour par la peinture à l’huile, l’acrylique et le collage. Depuis une dizaine d'années, je travaille l’estampe et ses nombreuses techniques d’impression à L’Atelier de la Main Gauche à Toulouse. Ce lieu encourage la pratique d’une gravure propre où l’emploi de produits toxiques est réduit au maximum. Je m’intéresse aussi à d'autres techniques d'impression comme le cyanotype, procédé photographique ancien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s