QCH19,Jour 8: Alaska,Idjook,Shadow et les autres…

Ce Jour 8, sûrement le sommet de notre séjour d’hiver. 10h45, températures exceptionnellement douces et positives, en route pour notre leçon de conduite de traîneaux à chiens. Briefing express mais clair et efficace de Sabryna notre guide…tellement express que je suis rassurée de ne pas prendre les rênes en premier: j’ai peur de ne pas avoir tout enregistré et je suis un peu impressionnée par l’étroitesse des rails sur lesquels on pose les pieds quand on conduit le traineau!

La deuxième étape avant le départ, c’est la constitution des attelages. Nos guides Sabryna et Karen nous répartissent par poids et âges pour arriver à une caravane bien équilibrée. Nous serons dans le traîneau 2, derrière celui des guides, et les « enfants » dans le traîneau 3. Deux autres traîneaux conduits par une famille québécoise fermeront la marche.

Et nous voilà partis! Pour le début de la balade, donc, je suis assise dans le traîneau, mais ne croyez pas que ce soit de tout repos, surtout si vous essayez comme moi de prendre des photos en veillant à ne pas perdre vos gants! Heureusement, le temps est clément – il n’y a pas de vent pour faire envoler les tuques- et mes gants ont des dragonnes, détail très pratique pour libérer les mains. Donc, une fois que j’ai eu un peu pris confiance et l’habitude des bosses et de la vitesse, j’ai lâché les bords du traîneau et commencé la séance photos/ mini-films.

Et puis, des minutes aussi à profiter du moment présent, à contempler, à se laisser griser par le grand air, la vitesse, la nature désolée tout autour.

Pour finir, un grand bravo à tous les super-chiens grâce auxquels nous avons pu vivre cette belle expérience:

Équipe des noirs (de devant à derrière): Lobo/Gaya/Shadow/Suna/Will/Rambow/Ti-Back/Freya

Équipe des gris (de devant à derrière): Assak/Inuak/Xéna/London/Chako/Alaska/Ungava/Idjook

Sans oublier les deux mascottes de l’auberge: Cartouche et Croc-Blanc!

Alors à bientôt et grand merci à La Pourvoirie Daaquam:http://www.daaquam.qc.ca/

QCH19, Jour 7, Appalaches, Pourvoirie…Franchir la Frontière en Skidoo

Ah…l’échappée belle: quitter la ville en route pour les Appalaches. Rien que le nom me fait rêver. Une fois passé le Pont de Lévis, nous voilà dans le Québec que j’aime: longues lignes droites entrecoupées de pistes de moto-neige, églises visibles des lieues à la ronde, grands silos, champs de bleuets pour l’heure enfouis sous le blanc…

Direction: la Pourvoirie de Daaquam où nous séjounerons une nuit et deux jours dans un petit chalet nommé « Vacancier ».

Une pourvoirie, c’est plein de choses à la fois. C’est d’abord un lieu de chasse et de pêche mais en hiver c’est comme une mini station de sports de neige autour d’une auberge et de chalets. Nous avions découvert la Pourvoirie de Daaquam grâce aux vidéos d’Audrey D. que je remercie au passage. Por voir sa vidéo c’est ici:https://www.youtube.com/watch?v=JRkPh_s6nLA

Nous arrivons donc vendredi vers 14h et par chance notre chalet qui ne devait être libre qu’à 16h et déjà prêt, ce qui nous permet de nous installer avant d’aller nous équipper pour notre première activité: la sortie en moto-neige.

Franchir la frontière entre le Canada et les USA en moto neige…ce fut la surprise de cette sortie. J’avais bien vu que la Pourvoirie longeait la frontière mais je ne pensais pas que nous pourrions la traverser!

Equipés comme des cosmonautes, nous voilà donc partis à 2 motos, précédés de celle de notre guide Jason. Inutile de vous dire que je ne me suis pas essayée à la conduite, n’ayant jamais fait de moto. Bon, on peut faire du skidoo sans permis mais je ne m’en sentais pas capable. Et heureusement que Jason alias St Bernard nous accompagnait pour désenneiger la moto une ou deux fois quand nous sommes sortis des pistes!

Il faisait un temps magnifique en ce 1er jour de mars et cette sortie restera sans doute parmi nos meilleurs souvenirs, avec celle en traîneaux à chiens que je vous raconterai demain dans mon prochain billet…